Avertir le modérateur

- Page 5

  • petits noms

    Petits NOMS

                                                             PETITS NOMS

    Il a des yeux bleus, une moustache aux accents circonspects, un nez qui sent l'hiver et une bouche aux lèvres assassines. Il s'appelle Faon, petit nom de Fernand. Moi je l'appelle Friand. Friand dise.Friand que je goûte à belles dents de ma geaité cristalline. Friand aux couleurs de mon appétit, rouge vie de mon coeur furie, qu'il harpe en charpie mais éclaire d'étoiles mon regard de grand lac.
    Clemence je m'appelle. Lui dit: Clementine. Menteuse, menthe à l'eau, mante perverse: grande rousse aux seins ployés, roseau de nacre , long coquillage au grain d'orage.
    Friand, viens que je te dise.
    Oui, Clementine, mon fruit de soleil, ma soeur sanguine, ma pulpe d'iris viens me détruire encore un peu. Petit pou de mon âme, pouce en bouche, comme une poupée de velours aux yeux mouillés de rimmel mauve.
    Friand viens que je te dise!
    Je vais te détruire un peu plus chaque jour, comme je t'aime, à corps de corps, écheveau défait des longs sangs clos de l'hiver.
    Je vais te voler comme l'oiseau, pour t'amener un peu plus haut, là où tu seras libre et léger, si léger que mon corps sera plus lourd que le tien aujourd'hui. Et tu te délieras de tes promesses, de tes aveux, de tes murmures. Tu ne me chercheras plus dans tes bras ni dans tes rêves. Tu oublieras tes souvenirs. Tu n'auras plus ni miroir ni mémoire. Je serais un fruit talé dans un cageot d'histoires, emporté vers l'ailleurs. Ah, tu seras léger et je cacherais ma peine dans le creux de ton rire, jusqu'à ce que revienne ce goût de moi qui t'a donné ton nom: Friandise.

  • Critique de l'Homme de Phillipe Roth

     

     L'histoire d'un homme face à la mort. Une description au scalpel du corps qui se défait en souffrances, en douleurs, et en impuissance.

     Un  questionnement cru sur le sexe qui permet d'échapper au néant, et le néant qui se matérialise par "une poignée d'os" sans aucune croyance religieuse ni métaphysique.

     Et le bilan d'une vie depuis l'enfance, jusqu'à sa mort,  à travers  une glorification de la jeunesse et de l'amour qui viennent rendre cette fin de vie encore plus douloureuse.

    Mais surtout une écriture sublime, parfaitement fluide, avec des liaisons audacieuses et brillantes entre le présent et le passé, traversés des visages des gens aimés, ou seulement croisés. La permanence de l'enfance dans chaque instant , avec ses premières émotions, le rôle prédominant du père, le paysage émerveillé de la mer où le héros ressent sa force, dans le combat contre les vagues qui préfigure celles de son histoire.

    Voilà ce que j'en ai retenu, mais il est beaucoup plus important de le lire, vu la richesse du style, et la qualité de la réflexion

  • l'horloge

    L'horloge

    Alice_serpent_jpg

    Au matin, un sourire
    Pour acceuillir la Vie.

    Six heures. La boulangerie
    Sent le pain chaud et le chocolat.

    Sur la place, l'horloge
    Marque dix heures.

    Le jour est gris.
    Le ciel, sans petites touches blanches ou rosées
    Des aubes d'été.

    Les heures passent. Il est midi.

    Sur la place, l'horloge
    Marque dix heures.

    Je déjeune d'un plat mijoté
    Et d'un dessert tout fait.
    L'après-midi commence.
    Les chevaux dansent.
    Je les regarde sur un écran
    Et parfois je gagne, en les jouant.

    Sur la place l'horloge
    Marque dix heures.

    Le soir bientôt arrive.
    La fatigue, les courses pour le dîner,
    Les parfums de la cuisine
    L'appétit des garçons.
    Vivre en famille.

    La nuit est tombée.
    Sur la place, l'horloge
    Marque dix heures.

    Les saisons changent,
    Les années passent,

    les rides s'incrustent.

    Sur la place, l'horloge
    Marque dix heures.

     

     

    citation de la

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu