Avertir le modérateur

  • le ventre

    Le chant houleux des mots sous le drapé soyeux du langage.
    L'innocence ensanglantée épiant la chair nue sous les tréteaux de la liberté.
    Les images déchirent mon cerveau ruisselant de mémoire.
    Des cris me gorgent de caresse
    Un soleil d'Épinal a fait son nid sur mon ventre
    Il ne se couchera plus jamais.
    Il diffusera sans chaleur à tous les êtres qui me touchent
    Il éblouira leurs yeux, aveuglera leurs mains
    Brulera leurs cœurs d'un amour idolâtre.
    Ils viendront mourir ici
    Après avoir longtemps tournoyé dans le tourbillon des sables
    Sur cette ile paradisiaque où ils ont dérivé
    Un jour où ils avaient trop froid et trop faim.
    Peut-être ne se souviendrons - t' ils plus jamais
    Des humains qu'ils étaient
    Couchés à terre par la fièvre de leurs désirs égoistes
    Écrasés sans fin par le pied menaçant de leur culpabilité.?
    Peut-être même rirons t'ils ensemble
    D'avoir eu si peur autrefois
    Et mon corps les couvrira tous
    Des ailes de la béatitude.
    Ils pleureront des larmes de miel
    Remerciant Dieu, la terre et le ciel
    Quand la pluie qui coulera sur eux
    Ne sera qu'un soleil liquide
    Et ses gouttes d'eau
    Des perles, de l'or et des diamants
    Dont ils feront des chaines qu'ils passeront autour de leurs tailles
    Car tout l'univers ne sera plus que dans ce VENTRE où ils respirent.
    Ils auront jeté leurs têtes aux cailloux des chemins
    Afin que plus personne ne puisse reconnaitre la laideur de la beauté
    Ils ne verront plus rien.
    Ils seront dans l'éternité du monde.
    Il n'y aura plus d'histoire ni de géographie
    Plus de race ni d'état civil .
    Tous seront faits de la même chair
    Et nous serons mon amour pour toujours unis..

  • citation de la lettre evene

    Toute supériorité est un exil.

    Madame de Girardin.

  • Two Lovers(film de James Gray)

    Bonsoir. Je vous écris de quelque part, "in Paris". Envie de mettre un peu d'exotisme dans cette journée banale, où le froid ne m'a pas donné envie de sortir, ni activé aucune de mes neurones désirantes ou même imaginatives.
    c'est dans cet état d'esprit peu engageant, que j'ai quand même envie de vous parler du film " Two Lovers" qui m'a éblouie. Le jeu de Joaquin Phénix, sa façon extrêment sincère et touchante d'exprimer ces sentiments, son mal être, son "autisme" , dans une famille où on le craint et en même temps on le protège comme un adolescent en difficulté.

    Aimé par une jeune femme classique, du même milieu que lui, juif new-yorkais, très bien rendu dans son côté à la fois conventionnel et convivial, il tombe amoureux en même temps d'une autre femme qui est sa voisine, blonde jolie et maigre, droguée et amoureuse d'un homme marié, qui, l'entretient en argent et fausses promesses. Dans ce contexte, elle se prend pour Leonard(Joaquin Phénix) d'une amitié sincère mais qui ne répond en rien aux sentiments de Leonard.

     

    Dans ce contexte tragique, entre un bipolaire et une paumée, il y a la jeune fiancée juive bien sous tous rapports à la beauté équilibré, à la gentillesse apaisante, mais qui ne correspond pas du tout au bonheur de Leonard.

    Je ne peux que vous conseiller ce film magnifique, d'une profondeur intense et dramatique, vu que le temps imparti pour cette note va s'achever.

     

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu