Avertir le modérateur

  • le sourire de Raphael

    Raphael sourit à Laura. C' est dix ans de leur histoire que Laura reçoit ainsi, comme une brise légère où bruissent ses souvenirs et leurs instants de bonheur.
    Laura sourit à Raphael. Il y a dans son sourire à elle plus de douceur, un peu de tristesse, beaucoup de nostalgie. Laura renvoie à Raphael ses blessures irisées par le temps, qui racontent les départs, les moments de séparations, les aller retours dans leur couple, avec les compromis qu'elle a du accepter pour ne pas le perdre.
    Le sourire de Raphael est léger. Il a mauvaise mémoire. Il a oublié qu'il a fait souffrir Laura ou il ne l'a jamais su.
    Aujourd'hui Raphael est heureux. Il vient d'atteindre son demi siècle, il a réussi sa vie. Un travail où on reconnait ses talents, deux enfants déjà élevés, une petite fille qui reste pour lui sa part de jeunesse.
    Sentimentalement il a tout connu, tout accepté. Avoir aimé sa femme, puis adoré sa maîtresse sans quitter personne.Avoir aussi reçu tous les hommages de ces femmes inconuues qui le courtisaient, avec une discrétion attendrissante. Comme Laura c'était de son sourire qu'elles étaient amoureuses.
    Un sourire qui dessinait une bouche si parfaite, et qu'elles recevaient comme une caresse.  Un instant de lumière comme des petits cristeaux faisait s'emballer leur coeur, laissant tournoyer un impératif besoin d'amour.
    Le sourire de Raphael n'était jamais de politesse. Il n'y avait en lui ni jeu ni duperie. C'était juste un joyeau,un reflet de soleil, le parfum d'un commencement.

  • c'était son premier sourire

    578075067.jpg

    C'était son premier sourire. Le printemps était revenu.
    Cet hiver avait été si long, gris et lourd comme un manteau de peine.
    Les jours si courts, la lumière pâle et froide, l'absence d'énergie avaient mis en sommeil son désir d'amour, sa fantaisie, et la façon parfois frivole qu'elle avait de prendre la vie. Goûter la paresse d'un instant au soleil, sentir la soie sur sa peau, découvrir sa jambe nue dans des escarpins noirs.
    Maintenant elle allait redevenir elle même, se sentir en harmonie avec la nature et les mots qui décrivaient sa vie intérieure: vibration, légèreté, désir, couleur, joie.
    La beauté se dévoilait dans les regards. La lumière vibrait comme du cristal sur l'or des blés. Les amandiers découvraient leurs parures.
    Les jardins se remplissaient d'enfants, les bassins du Luxembourg laissaient flotter leurs drapeaux ivres, guidés par des mains innocentes.

  • petite maxime en vers

    Quand on a rien à faire

    On a tout à défaire

    Et c'est bientôt l'enfer.

     

    Elisabeth Mesner

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu