Avertir le modérateur

infini

  • Sur le fil

    Sur le fil des instants

    Se tracent les souvenirs.

    Dans les interstices du temps

    S'infiltre le Vide

    Couleur tristesse

    Couleur néant.

     

    Pourtant je cherche l'élan

    Dans la vie ou dans la création.

    Je veux écrire de beaux vers

    Trouver des mots brillants

    Offrir des caresses

    A la jouissance parfaite.

     

    Sur le fil des instants

    J'avance vaincue.

    L'angoisse a abimé mon cœur.

     

    Alors je regarde vers le ciel

    Ces nuages qui jouent

    A se fondre

    Dans le blanc de mes rêves.

    Et je les suis

    Dans l'infini.

    Comme eux je suis libre.

     

    Sur le fil d'un instant

    Sur le fil d'un poème

    J'avance,

    Baladine funambule

    Du bonheur.



     

     

  • Si un jour

    Si un jour
    Mille histoires d'amour,

    Si un jour
    L'univers qui t'entoure

    T'offre pour toujours
    La chanson des saisons.

    Si toujours
    Vers le ciel tu lèves ton regard

    Comme si les nuages
    Pouvaient te voir aussi.

    Si un jour
    Le bonheur te sourit
    Et la nostalgie
    Tu écris

    Si tu n'aimes que la lumière
    Et les frissons du vent.

    Si toujours dans l'Instant
    Tu te sens exister
    Et que dans le temps
    Tu vieillis seulement.

    Si la mélancolie
    Est comme un fruit
    Qui reste toujours vert

    Dans la folie de tes humeurs
    Tu cherches l'heure
    Où le poème s'écrit
    Et tu le crées dans l'envie.

    Si, c'est ton talent
    Ta liberté,
    Si, contre le silence
    Tu as gagné
    Si contre l'indifférence
    Tu as su trouver ta résilience.

    Alors tu auras su donner
    Des si enchantés,
    Des saisons,
    Des présents
    De la beauté
    Et du pardon.

  • Je passe

     

    Je passe. A part que je n'ai pas besoin de regarder les cartes. Comme à la belote. Non, les cartes sont nulles.

    La seule chose que je sais: me souvenir, écrire à la première personne, au mieux à la troisième, et décliner les pronoms personnels.

    Son manque d'imagination, l'empêchait d'écrire des histoires. Mais les mots en inventaient à  sa place,   libres et rebelles.
    Dans un coin de sa mémoire, l'attendaient les caresses qui en faisaient cette femme de soie, créature inoubliable dans la pénombre.
    Puis venaient au croisement d'un silence, les pleurs de la passion, la solitude, la dépendance de l'un qui s'arrête, de l'autre qui continue.
    Elle pensait aussi à ses voyages, où la vie se fait belle et la conjointe amoureuse.
    Femme, elle redevenait très vite mère, et elle parlait de ses enfants, comment ils avaient grandi et comment elle s'était retrouvée seule. De grands voyageurs qui ne revenaient dans leur nid d'amour qu'une fois par an.
    Alors pour survivre à tous ces vides, il y avait la passion du jeu qui l'empêchait d'être totalement adulte.

    Hormis l'amour qu'elle apportait aux autres, elle se sentait toujours inutile.
    Seule son écriture lui permettait de se donner des rendez vous.
    Des correspondances, où elle allumait des soleils au bord de son clavier, découvrant les ciels roses de dentelle au matin, racontant aussi les frissons de la nuit avant que la ville ne s'endort.
    Dans ses échanges avec des inconnus, elle apprenait à rire, à oublier la tristesse, à confier ses désirs d'ingénue, décroisant les jambes pour offrir la douceur de sa peau.
    Elle avait envie à travers ses lignes complètement libres, d'offrir une présence imaginaire mais en même temps charnelle, mélangeant l'Intime et l'absolu.

    Mais ces amants de plume, elle les comptait encore sur ses dix doigts.
    Était ce comme ces années qui lui restaient à vivre?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu